still
& subtle

As the thought can not emerge, grow and express itself without time being accorded to it, we took our time – that of a fall.

That of a season, before and so that the think tank*** returns, on 21.12.2013, to its own pace – this seasonal rhythm adopted since its creation on 21.09.2011, and the opening of its very first cycle of inspirations on the theme "behind & beyond", then maintained throughout its second cycle on the theme "close & unclosed".

A season to explore what, among the current and various mutations of the universes of sensibility, truly makes sense – this, not only at their sole level, but at a larger scale, societal, global, even universal.

A season to identify what, among these mutations, enters into resonance with other mutations, echoes them, thus reflecting the propensity of these universes, and the actors working within them, to demonstrate openness, listening, permeability... In short, sensibility to what surrounds, influences, touches and inspires them.

A season, finally, to understand the true nature of the mutation of the universes of sensibility that appeared to us as the most inspiring : the "new" relationship with time that maintain, affirm and assert actors up to now more willingly lulled into the illusion of the speed.

A season, therefore, to determine the way in which the think tank*** would consider this mutation, and would address the different aspects and dimensions of this time again taken and respected by the universes of sensibility.

That time henceforth claimed by the creators and creative working within these universes to be able to make emerge not only "new" proposals, but also, and especially, proposals reflecting their propensity to associate sense and sensibility – since more intimate/personal, more sincere, and even committed.

That time, finally, that the audiences to which these creative proposals address should take, to be able to grasp and appreciate all their facets, all their dimensions... And so truly welcome them – rather than merely consume them.

More than to a rhythm, this is to a "state" that we chose to get interested in – to a state of mind : the one which presides over the process implemented within the creation of these new proposals. The one that allows creators and creative to "detach" themselves to truly dream, imagine, envisage, project… And create.

This state, which sets the tone of the rhythm at which may be created creative proposals truly associating sense and sensibility, we associate it with an attitude, with a way of being that first and foremost offers the creators and creative the opportunity to feel : stillness.

Stillness synonymous of quietness, tranquility, silence, and even distance… Which prove to be the qualities necessary to truly demonstrate sensibility – to be able to see, smell, feel, touch, listen... And therefore to explore a wish, an idea, a thought in all its depth. Without contenting to stay on its surface. For, on the contrary, consider it under all its nuances and facets, in all its dimensions, down to the finest details.

Of this "new" way of being and feeling, that numerous creators and creative affirm, and that we call "ethic", derives a specific "aesthetic" – which we qualify as subtle. Since the proposals of the creators and creative having adopted such an ethic may not afford themselves with evidence – they deserve that one pays particular attention to them. And to be accepted as such – sophisticated, mysterious… Even secret. And consequently, highly desirable, because able to "touch" differently their audiences – in every sense of the word "touch".

In this, the third cycle of inspirations of the think tank*** comes to express with always more evidence the vision of the thought*, the cell that has imagined, designed and developed the think tank***. It also fits in line with the researches we have been conducting since 2011 on "the senses of the contemporary luxury," which precisely articulate from and around the relationships between "ethic" and "aesthetic", and their perception/understanding by the consumers of contemporary luxury.

For these reasons, and so that the think tank*** may inspire its "real" audiences, we make the decision not to express to other audiences the fruit of our reflexions and of our explorations anymore. If the selected examples for each of our seasonal appointments in the form of "collections" remain visible and associated with an introduction, a quote, a film and/or visuals expressing their very essence, their decryption only offers itself to the members of the think tank***. As any creation, whether artistic or literary, deserves to be given special attention...

We wish you to fully appreciate this new cycle of inspirations.

the think tank***

Parce que la pensée ne peut émerger, s’épanouir et s’exprimer sans que l’on ne lui accorde du temps, nous avons pris notre temps – celui d’un automne.

Celui d’une saison, avant et afin que the think tank*** ne reprenne, le 21.12.2013, le rythme qui lui est propre – ce rythme saisonnier adopté dès sa création, le 21.09.2011, et l’ouverture de son premier cycle d’inspirations sur le thème "behind & beyond", puis conservé tout au long de son second cycle sur le thème "close & unclosed".

Une saison pour explorer ce qui, parmi les actuelles et nombreuses mutations des univers du sensible, fait véritablement sens – ce, non seulement à leur seul niveau, mais à une échelle plus large, sociétale, globale, voire universelle.

Une saison pour identifier ce qui, parmi ces mutations, entre en résonance avec d’autres mutations, leur fait écho, témoignant ainsi de la propension de ces univers, et des acteurs œuvrant en leur sein, à faire preuve d’ouverture, d’écoute, de perméabilité… En bref, de sensibilité à ce qui les entoure, les influence, les touche et les inspire.

Une saison, enfin pour cerner la véritable nature de la mutation des univers du sensible qui nous est apparue comme la plus inspirante : le "nouveau" rapport au temps qu’entretiennent, affirment et revendiquent des acteurs jusqu’ici plus volontairement bercés dans l’illusion de la vitesse.

Une saison, donc, pour déterminer la manière dont the think tank*** envisagerait cette mutation, et aborderait les différentes facettes et dimensions de ce temps à nouveau pris, et respecté par les univers du sensible.

Ce temps désormais revendiqué comme nécessaire par les créateurs et les créatifs œuvrant au sein de ces univers pour être en mesure de faire émerger non seulement de "nouvelles" propositions, mais aussi, et surtout, des propositions témoignant de leur propension à associer sens et sensibilité – car plus intimes/personnelles, plus sincères, voire engagées.

Ce temps, enfin, que les publics auxquels s’adressent ces propositions créatives se devraient de prendre, pour en saisir et en apprécier toutes les facettes, toutes les dimensions… Et ainsi véritablement les accueillir – plutôt que de se contenter de les consommer.

Plus qu’à un rythme, c’est à un "état" que nous avons choisi de nous intéresser – à un état d’esprit : celui qui préside au processus en œuvre dans la création de ces nouvelles propositions. Celui qui permet aux créateurs et aux créatifs de se "détacher" pour pouvoir véritablement rêver, imaginer, envisager, se projeter… Et créer.

Cet état, qui donne le ton du rythme auquel pourront être créées des propositions créatives associant véritablement sens et sensibilité, nous l’associons à une attitude, à une manière d’être qui offre avant tout à ces créateurs et créatifs l’opportunité de sentir, et de ressentir : l’immobilité.

Une immobilité synonyme de calme, de tranquillité, de silence, voire, de mise à distance... Comme autant de qualités pour pouvoir véritablement faire preuve de sensibilité – pour pouvoir voir, sentir, ressentir, toucher, écouter… Et ainsi être en mesure d’explorer une envie, une idée, une pensée dans toute sa profondeur. Sans se contenter de rester à sa seule surface. Pour, à l’inverse, l’envisager sous toutes ses facettes, dans toutes ses nuances et ses dimensions, jusque dans ses moindres détails.

De cette "nouvelle" manière d’être, de sentir et de ressentir, que nombre de créateurs et de créatifs affirment, et que nous nommons "éthique", découle donc une "esthétique" particulière – que nous qualifions de subtile. Car les propositions des créateurs et créatifs ayant adopté une telle éthique ne sauraient s’offrir avec évidence – elles méritent que l’on y accorde une attention particulière. Et qu’on les accepte comme telles – sophistiquées, mystérieuses… Voire, secrètes. Et, par conséquent, hautement désirables, puisqu’à même de "toucher" leurs publics – dans tous les sens du terme "toucher".

En cela, le troisième cycle d’inspirations de the think tank*** vient exprimer avec toujours plus d’évidence la vision de the thought*, la cellule qui a imaginé, conçu et développé the think tank***. Il s’inscrit également dans la droite lignée des recherches que nous menons depuis 2011 sur "les sens du luxe contemporain", qui s’articulent justement à partir et autour des relations entre "éthique" et "esthétique", et leur perception/compréhension par les consommateurs du luxe contemporain.

Pour ces raisons, et afin que the think tank*** puisse inspirer ses "réels" publics, nous prenons le parti de ne plus exprimer auprès d’autres publics le fruit de nos réflexions et de nos explorations. Si les exemples sélectionnés pour chacun de nos rendez-vous saisonniers sous forme de "collections" restent visibles, et associés à une introduction, à une citation, à un film et/ou à des visuels en exprimant l’essence même, leur décryptage ne s’offre en revanche qu’aux membres de the think tank***. Car toute création, qu’elle soit artistique ou littéraire, mérite qu’on lui accorde une attention particulière…

Nous vous souhaitons d’apprécier pleinement ce nouveau cycle d’inspirations.

the think tank***

-